Gahan Deep Space

with Pas de commentaire

Gahan Deep Space : Présentation de l’univers [UPDATE]

 

Nous sommes en 2378 après la chute et 20 années après le Grand Voile

GEOGRAPHIE
L’univers connu est composé principalement de Gahan, la planète principale, de ses 3 lunes et de nombreuses colonies, sises dans différents systèmes.
Gahan et son système
Si Gahan est le centre de l’univers ce n’est qu’au point de vue politique. Berceau de l’humanité (au sens large du terme) c’est de cette planète, puis du système que l’exploration spatiale et sa colonisation ont commencé. Gahan est donc habitée par ses humanoides d’origines (sérimites, humains, kiramites et.. autres), qui ont commencé par coloniser les trois lunes de Gahan. La rouge pour sa production d’Arkélite, et actuellement protégée par la plus grosse défense planétaire et satellitaire jamais vue. Elle appartient à la Coalition.
La lune blanche héberge plusieurs bases lunaires, servent souvent de point de départ pour les différentes missions d’explorations. Presque toutes les nations ont une base sur cette lune.
Sur la lune noire on ne trouve que des bases automatiques ou des systèmes automatiques d’analyse ou d’expérimentation. Officiellement elle est neutre et doit le rester, officieusement ce sont les sérimites qui ont la charge de sa surveillance.
En orbite on trouve 30 stations spatiales à usage scientifique, militaire ou de production (agricole, usines, etc.)

Gaijapa
Une planète qui fut pendant longtemps l’espoir et le berceau des fantasmes des scientifiques ou poète. A l’origine inhabitable, elle fut tout d’abord colonisée en 2015 avec des cités sous dômes. Puis 10 ans plus tard les sérimites expérimentérent leur technique de terraformation.
De nos jours Gaijapa est considérée comme une seconde Gahan, voire même comme un paradis. C’est le siège central de la Coalition et la deuxième planète la plus habitée.

Mak’esh
Pas vraiment une planète, mais un ensemble d’astéroides peuplés de diverses stations arrimée à un astéroide plus gros. Quasiment tout les métaux qui ont servi à la colonisation provenaient de là. A l’origine peuplée surtout par des humains, ils ont subis longtemps les attaques de pirates kiramites. Et au fur et à mesure de l’abandon des stations par les mineurs dus à la disparition des minerais, l’ensemble est devenu le repaire des rebelles et pirates kiramites.

Shj’on a
Planète la plus éloignée du soleil, elle a été choisie comme point de départ des expéditions d’exploration, puis de colonisation des autres systèmes. C’est aussi devenu le point de base pour l’installation de chantiers spatiaux en charge de la construction de la quasi majorité des vaisseaux spatiaux (bien que chaque nation en ait réservées planquées ici et là). De par son éloignement il a été impossible de la terraformer et ce ne sont donc que des cités puits sous dômes que l’on peut trouver à la surface.

Les autres planètes ne comprenant aucun intérêt elles ne furent qu’explorées et jamais colonisées. On leur préféra la colonisation d’autres planètes dans d’autres systèmes, plus propices et plus rentables.

Le système comprend en tout et pour tout 17 portes de Tanhauser, dont 2 sont en stand by et jamais utilisée (réserve en cas de nécessité d’évacuation d’un système), et une sert uniquement pour des expériences. Les autres sont utilisées régulièrement pour les transports spatiaux.

Les autres systèmes
Suite au Grand Voile toute communication vers les systèmes éloignés ont été perdues (les Portails ont tous été mis hors service par un virus , la raison à ce jour est toujours inconnue). Seul les 3 portails (les deux gardés en réserve et celui de recherche) , qui n’étaient pas activés à ce moment là ont été épargnés. Néanmoins les bases de données n’étant pas maintenu à ce moment là, très peu d’informations ont pu être récupérées et encore cela a pris un temps fou afin de sécuriser ces informations au maximum.

GEOPOLITIQUE

La Coalition a été crée il y a exactement 13 ans et se veut une organisation de support, défense et controle des colonies appartenant aux différents membres. Une partie des moyens (pour le moment, il est prévu qu’au final ce soit la totalité de ces moyens) de chaque membre est amené dans un pot commun à partir duquel on fait vivre l’organisation.
Sur Gahan les relations diplomatiques sont déjà particulièrement tendues entre certaines nations. Ces relations ont dégénéré en guerre froide, conflits larvés et presque guerre ouverte dans certains systèmes où ces mêmes factions se retrouvent proches. C’est entre autre pour cela que la Coalition a été créée.
La Coalition est formée actuellement par les nations suivantes: Sérim, Orim, Lyaam, Ranmah, la RAK  (République Autonome Kiramite)et Kanto-San. Toutes les autres ont préféré, pour le moment, rester autonomes. Par contre aucune coalition ne semble se créer entre eux.

Par contre la “redécouverte” des colonies les plus proches, déjà assez indépendantes à l’origine,  finit souvent en conflit armé avec les vaisseaux envoyés en reconnaissance. Certaines ont même tenté d’attaquer Gahan jugeant la possibilité trop alléchante.

TECHNOLOGIES

Technologies de tous les jours.
Pas grand chose de plus que de nos jours, simplement en plus rapide, avec plus de mémoire, plus petit ou plus design. Comme auparavant les humains et kiramites préfèrent la production en grande série, alors que les sérimites sont plus adeptes de « l’artisanat » et du cas par cas.
Les sérimites sont en avance technique sur les vaisseaux spatiaux et toutes les technologies en relation avec la nature (botanique, flore, faune, biochimie), sinon leur niveau est équivalent à celui des humains.

Les sérimites par contre utilisent un traitement, appellé Prolong, qui leur permet de retrouver la durée de vie de leurs ancêtres (entre 200 et 300 ans). Malheureusement ce traitement ne fonctionne que sur les sérimites ‘purs’.

Presque tout le monde possède un implant “Omni” qui leur permet d’être continuellement connecté sur l’Omni pour la gestion de tous les jours et qui leur sert de mémoire ‘secondaire’ voire de sauvegarde de leur personnalité. Des implants corticals peuvent être ajoutés pour servir de mémoire “Omni” quand l’utilisateur ne peut être connecté sur le réseau. Ce sont surtout les humains qui sont concernés, les kiramites et sérimites se ‘méfiant’ de ce genre de gadgets. De même les Kiramites sont plus souvent adeptes de la cybernétique qui permet d’améliorer les capacités .

Communications
Le 23eme siècle est un siècle de communication et tout le monde a quasi continuellement accès a Omni, le réseau planétaire et interplanétaire. Ce dernier est divisé en 4 couches d’échanges : La couche Alpha concerne les communications (équivalente aux communications radios), la couche béta gère toutes les communications informatiques (l’équivalent d’internet) et la couche Gamma gère l’audiovisuel (télévision,) et le tridimensionnel (univers virtuels). Enfin Delta est la couche la plus rapide et concerne les échanges “mentaux” par implants omni.

Informatique

Le Grand Voile a vu l’avènement de deux avancées spectaculaire : L’IA et les Eidolons

Dorénavant l’IA est utilisée très souvent et tous les vaisseaux possédant un équipage possède sa propre IA qui a généralement développé sa propre personnalité. Pour des raisons de sécurité les IA ne sont utilisées que sous la surveillance d’humains (à comprendre Humain, Sérimite ou Kiramite) ou d’IV (Intelligences Virtuelles) et elles sont toujours programmées avec un système de “lois” qui les empêchent de prendre de mauvaises décisions envers les humains. Bien entendu diverses sécurités sont implémentées dans chacune des IA.

Les Eidolons elles sont des copies de personnalités de personnes décédées dont les capacités spécifiques ont conduit à considérer que leurs compétences seraient utiles. De fait ces eidolons sont particulièrement utilisées dans des vaisseaux sans équipage entièrement autonomes pour des missions spécifiques. Ces Eidolons ont la possibilité de “quitter” le vaisseau-entité ou vaisseau-sentient via des corps synthétiques appelés “avatars”.

A cette époque tous les appareils sont généralement connectés sur l’omni permettant des échanges entre eux ou avec leur utilisateur, la plupart des Humains possédant un implant Omni-std qui génère entre autre un “halo”, ou une sorte de profil informatique continuel permettant d’accélérer les échanges entre eux.

Bien entendu les ordinateurs de tous les jours sont compacts, rapides, dotés d’une mémoire incroyable, connectés, bardé de capteurs et d’interface holographique.

Les échanges par le réseau vers les autres systèmes, autrefois gérés par les émetteurs / récepteurs tachyoniques sur les portails sont maintenant , dans les systèmes ne possédant pas/plus de portails, maintenus via les vaisseaux qui voyagent de Gahan vers un autre système au même titre que des marchandises classiques, via des émissions protégées. Des vaisseaux sentients sont aussi en charge de “patrouille” entre Gahan et les divers systèmes, toujours lancés à pleine vitesse,  pour broadcaster les mises à jour.

Néo Kinésie / Magie

Sous ces deux termes se regroupe l’étude de la “science” qui permet à certains esprits de manipuler leur environnement via l’énergie spécifique (le Faey) qui imprègne chaque chose sur Gahan. Si les humains ont développé une approche plus scientifique, les sérimites eux ont préférés une approche plus traditionaliste avec un système de caste et une approche plus pragmatique.

Ils en résultent une classification (quasi identique chez les deux ) qui permet de classifier les utilisateurs de NK/M selon leurs capacités à manipuler telle ou telle compétence et forme de manipulation.

Selon la légende dans les temps anciens n’importe qui pouvait manipuler le faey, mais de nos jours seuls des personnes possédant un “don” (pour le moment aucune découverte n’a pu être faite sur ce en quoi ce don consiste véritablement) peuvent manipuler ou emmagasiner du Faey.

Voyages spatiaux

Forcé par le grand voile d’accélérer les voyages spatiaux, les moteurs ont dût être amélioré et les générateurs epstein, capable de générer des champs gravitationnels en accélération Plus Rapide que la Lumière (utilisables uniquement dans les “tunnels” générés par les portails) ont donné naissance aux moteurs Quantum capable de générer non seulement une poussée continue rapide, mais aussi une bulle de distorison tachyonique permettant de se passer des “tunnels” des portails. Néanmoins même ainsi les voyages sur de longues distances  nécessite un temps important pour atteindre une vitesse importante, mais aussi un délai de voyage toujours important.

Jusqu’à ce que  Hellebore Nadianelâân,  un “mage” sérimite ait l’idée d’utiliser la magie “quantique”, permettant à un mage de se téléporter et de l’utiliser pour un vaisseau spatial en créant un système d’amplification lié aux vaisseaux. La mise au point lui a pris près de 100 ans (donc bien avant le grand voile), mais comme ‘par hasard’ il reçut beaucoup d’aide après le grand voile, au point que les premiers vaisseaux à utiliser cette technique firent leurs premiers vols 5 ans après le grand voile.

Cette technologie n’est encore que peu utilisée à cause de  la complexité à mettre en place (elle nécessite de graver des milliers de runes dans le vaisseau, de générer une source de Faey continue, et de créer un espace spécifique pour le mage).

Si les humains gérent aussi cette possibilité via la Neokinésie, les “mages” sérimites ont eu plus de facilité à mettre en place les entrainements permettant de former les premiers Mages de Vaisseaux.

VAISSEAUX SPATIAUX

Les vaisseaux diffèrent fondamentalement selon la nation qui les coinçoit. Ainsi les vaisseaux Sérimites mettent plus l’accent sur le design général, le confort intérieur et chaque vaisseau est conçu spécifiquement. Du coté des humains par contre, la rentabilité reste de mise.
De même les vaisseaux sérimites, quelque soit leur taille, disposent d’une gravité artificielle grâce à l’utilisation de ‘planchers’ en Gravitium, un métal qui génère une force de gravité lorsqu’il est soumis à un courant électrique. Les Kiramites (qui eux ne construisent quasiment jamais de gros vaisseaux, préférant des petits vaisseaux rapides et lourdement armés et protégés) utilisent des champs de force qui générent eux aussi cette gravité, au détriment d’une consommation énergétique monstrueuse. Les humains utilisent les deux technologies indifférement, voire utilisent des vaisseaux dotés de ‘roues’ générant une gravitation par effet de coriolis.
Les humains se sont d’ailleurs doté des plus gros vaisseaux et ne cessent d’en construire de nouveaux, de plus en plus gros.
D’un point de vue technologique, les vaisseaux se valent, avec un bonus à la vitesse pour les vaisseaux sérimites et un bonus à l’informatique pour les vaisseaux humains.
Les vaisseaux kiramites mettent l’accent sur le blindage, la protection, l’armement et la discrétion. Ces vaisseaux spécifiquement conçus pour des missions de piraterie, sont le fer de lance des flottes de l’Empire K ou de la RAK. Néanmoins l’Empire K développe depuis quelques années des vaisseaux plus gros afin de s’affranchir des humains (location ou achat) pour leur flottes de combat.
Il est à noter qu’aucune flotte n’a développé de chasseurs ‘spatiaux’. En effet, les générateurs de champs de protections (contre les micro particules), les modules d’armement, les systèmes de survie (même minime) et la masse nécessaire aux moteurs prennent tellement de place qu’un chasseur de ce type serait trop lent et des cibles trop faciles pour les systèmes automatiques des gros vaisseaux. De plus leur taille les empêcherait de transporter des missiles suffisamment gros pour endommager un vaisseau plus gros.
De plus les sérimites planchent sur plusieurs prototypes de vaisseaux ‘portails’ qui permettraient de voyager sans utiliser les portes de Tanhauser. Pour le moment plusieurs prototypes sont en construction, selon le type de transport choisi (connexion à un portail existant, génération d’un vortex sans portail de réception, génération d’une zone vortex autour du vaisseau), mais aucun n’est finalisé.
Finalement, la Coalition a lancé un plan de construction de vaisseaux spécifiques à sa mission, en collaboration totale entre membres. Mais pour le moment aucun vaisseau n’est encore sorti des chantiers spatiaux de la Coalition.

Dans l’ordre de taille, voici les différentes classifications de vaisseau.

Navette (transfert orbital ou espace/planète uniquement)
Vaisseau de largage (vaisseau militaire pour le transfert de troupe)
Vaisseau d’Attaque Léger (Classe spécifiquement Kiramite)
Destroyer
Frégate
Croiseur
Croiseur Lourd (Taille maximale des vaisseaux Sérimites)
Croiseur de bataille
Cuirassé
Supercuirassé
Cargo (Classifié comme parmis les vaisseaux les plus gros, ils existent néanmoins en toute sorte de taille)

ARMEMENT

Armement personnel
Les armes à projectile sont des armes à balles comme au XXeme siècle. Les douilles sont généralement jetables ou ‘caseless’ mais certains préfère les rechargeables. On privilégie généralement des projectiles assez mous, qui ne passent pas trop facilement les parois de vaisseau.. et généralement les gens préfèrent les armes automatiques simples voir les révolvers pour des questions d’entretien. Au niveau militaire on trouve aussi des armes à propulsion magnétique projetant de petites aiguilles à pointe explosives ou au contraire des munitions de type “sabot”. Ce type d’arme est généralement réservé à un usage planétaire ou spatial.
Il existe aussi quelques armes énergétiques. Fusil à plasma comme arme de soutien (projection d’une boule de plasma magnétisée), fusil laser (généralement utilisé contre des cibles blindées) et enfin des accélérateurs de particules contre les cibles très blindées. Sinon dans les vaisseaux ou les stations on préfère aussi une bonne vieille arme blanche avec laquelle il est impossible de traverser une carlingue de vaisseau.

Armement lourd
Au niveau des vaisseaux (ou des véhicules) l’arme reine est le missile. Leur vitesse rapide les rends difficile à intercepter et tout l’espace (à part l’informatique, le moteur et le carburant) peut être rempli d’explosifs ou d’un générateur de laser ou de grasers. C’est même armement énergétique sont utilisés comme armement secondaire sur les vaisseaux lorsque la distance entre les combattants se réduit trop pour les missiles (ou que le stock est épuisé).
Finalement tout un assortiment d’armes Cinétiques (canon gauss, canons automatiques, ) et d’armes énergétiques sont utilisées en défense rapprochée pour la destruction des missiles en approche.

Répondre